Evadeô Pro


6 Quater rue Denis Papin
94450 Limeil Brevannes – France
Phone: + 33 (0)1.45.10.18.04
Mobile: + 33 (0)7.66.12.97.17
E-mail: contact@evadeopro.fr

Votre Santé, Notre Crédo !     Le spécialiste du tourisme médical et des évacuations sanitaires vers la France

2
Une équipe chaleureuse à votre écoute !
Accueil / News / Embolie pulmonaire

Embolie pulmonaire

Une jambe gonflée, qui change de couleur, avec des veines dilatées doit faire redoubler de vigilance sur le risque d’embolie pulmonaire.

La phlébite et l’embolie pulmonaire sont toutes deux des maladies thrombotiques veineuses. «Elles se caractérisent par la formation d’un caillot de sang dans le système veineux profond, généralement dans la cuisse ou le mollet, qui va bloquer le retour du sang vers le cœur, décrit le Pr Ygal Benhamou, responsable de l’unité de médecine interne vasculaire et thrombose du CHU de Rouen. Le caillot peut rester sur place, on parle alors de thrombose veineuse profonde ou phlébite. Il peut aussi remonter jusqu’aux poumons et obstruer l’artère pulmonaire… C’est l’embolie pulmonaire.»
À l’origine de 7 à 8 embolies sur 10

Chaque année, entre 50.000 et 100.000 cas de thrombose veineuse profonde sont pris en charge en France, tandis que les hospitalisations pour embolie pulmonaire concernent plus de 35.000 personnes. «Dans 70 à 80% des cas, l’embolie est une complication de phlébite des membres inférieurs», précise Pascal Sève, chef de service de médecine interne de l’hôpital de la Croix-Rousse (Lyon).

Pour les cas restants, il peut s’agir d’une embolie liée à un caillot formé dans les membres supérieurs ou directement dans les poumons. Mais quelle que soit l’origine du caillot, l’embolie pulmonaire constitue une urgence vitale. L’obstruction de l’artère pulmonaire peut, en effet, entraîner un défaut d’oxygénation et une insuffisance cardiaque. Entre 5 et 10% des patients victimes d’une embolie décèdent.

Il est donc indispensable de se rendre aux urgences ou d’appeler le 15 lorsque des symptômes de gêne respiratoire, de douleurs thoraciques ou des crachats sanguinolents surviennent. «Si ces signes sont accompagnés des symptômes de la phlébite, soit un œdème de la jambe, une douleur brutale, une dilatation des veines et une modification de la couleur de la jambe, l’embolie pulmonaire doit être suspectée», insiste le Pr Benhamou.

Pour les cas restants, il peut s’agir d’une embolie liée à un caillot formé dans les membres supérieurs ou directement dans les poumons. Mais quelle que soit l’origine du caillot, l’embolie pulmonaire constitue une urgence vitale. L’obstruction de l’artère pulmonaire peut, en effet, entraîner un défaut d’oxygénation et une insuffisance cardiaque. Entre 5 et 10% des patients victimes d’une embolie décèdent.

Il est donc indispensable de se rendre aux urgences ou d’appeler le 15 lorsque des symptômes de gêne respiratoire, de douleurs thoraciques ou des crachats sanguinolents surviennent. «Si ces signes sont accompagnés des symptômes de la phlébite, soit un œdème de la jambe, une douleur brutale, une dilatation des veines et une modification de la couleur de la jambe, l’embolie pulmonaire doit être suspectée», insiste le Pr Benhamou.

Source : Anne-Laure Lebrun – Journaliste

Vérifiez également

Offre Spéciale Hiver 2020 – Bilan de santé

Offre spéciale - Bilan de santé pour vous et vos proches - Hiver 2020 Evadeô Pro organise votre séjour médical de A à Z